A la Une Santé

Facebook interdit les publicités promettant un remède au Coronavirus

Facebook va commencer à retirer toutes les publicités qui promettent un remède contre le coronavirus, alors que la plateforme lutte contre la propagation rapide des théories du complot et des faux traitements – y compris boire de l’eau de Javel pour guérir la maladie – qui ont éclaté dans la panique et la confusion au sujet de l’épidémie sur les médias sociaux.

Laboratoire  | Source : Getty Images
  • Un porte-parole de Facebook a déclaré à Forbes qu’il supprimerait les publicités pour les produits « qui font référence au coronavirus et créent un sentiment d’urgence, comme indiquer une offre limitée, ou garantir un remède ou une prévention ».
  • Le porte-parole a ajouté que, par exemple, « les publicités avec des allégations telles que des masques faciaux garantis à 100% pour empêcher la propagation du virus ne seront pas autorisées ».
  • Les experts de la santé mettent en garde contre la propagation de la désinformation, des faux traitements et des théories du complot sur le coronavirus qui peuvent nuire et saper la confiance dans les institutions gouvernementales. « Nous avons besoin d’un vaccin contre la désinformation », a déclaré Mike Ryan, responsable du programme d’urgence sanitaire de l’OMS, lors d’une réunion ce mois-ci.
  • Selon FactCheck.org, un certain nombre de faux remèdes se sont répandus sur Facebook au cours des derniers mois, dont un prétendant que boire de l’eau de Javel peut guérir le virus.
  • Facebook a déjà déclaré en janvier qu’il supprimerait purement et simplement les messages signalés par les organisations mondiales de la santé et les autorités sanitaires locales avec de faux traitements ou des méthodes de prévention potentiellement nocives pour le coronavirus.
  • Mais la société a également déclaré le mois dernier qu’elle ne supprimerait pas les autres fausses allégations concernant le virus, préférant plutôt vérifier les faits, les rétrograder dans le fil d’actualité et orienter les utilisateurs vers des informations fiables de l’Organisation mondiale de la santé.

Contexte clé : Facebook s’efforce de maîtriser la désinformation depuis les élections de 2016 et fait face à des critiques pour ne pas avoir supprimé les publicités des politiciens qui contiennent des mensonges. Mais les allégations médicales trompeuses ou mensongères ont été un sujet particulièrement épineux pour la plateforme. Facebook a interdit les publicités trompeuses sur les vaccins l’année dernière, mais les groupes privés de Facebook sont devenus des foyers de désinformation médicale, et certaines publicités exprimant un scepticisme au sujet des vaccins n’ont pas été supprimées. Le PDG Mark Zuckerberg a déclaré à plusieurs reprises que Facebook ne devrait pas être un arbitre de la vérité, et la politique de l’entreprise est généralement réticente à supprimer les messages et les publicités.

Actualités : Plus de 81 000 personnes dans le monde ont été infectées par le virus à la date de mercredi, et plus de 2 700 en sont mortes. L’Organisation mondiale de la santé n’a pas déclaré que le virus était une pandémie, mais l’Europe, le Moyen-Orient et les États-Unis se préparent à une épidémie, car les cas en dehors de la Chine continuent d’augmenter.

Print Friendly, PDF & Email

Nous recommandons

Laissez un commentaire

Enter Captcha Here : *

Reload Image

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Yoopya.fr est un portail web généraliste, il couvre un large éventail de catégories de contenu, y compris le divertissement, la politique, le sport, la santé, l'éducation, la science et la technologie, etc. Le top des actualités locales et mondiales dans la meilleure qualité journalistique possible. Nous connectons les utilisateurs via un service de webmail gratuit et innovant.

Facebook interdit les publicités promettant un remède au Coronavirus