Voix de Femmes

Voix de femmes: Adoption d’une émoticône “Règles” pour rendre les menstruations visibles

Règles Élémentaires, première association de droit français de lutte contre la précarité menstruelle dont la mission est de collecter des produits d’hygiène intime à destination des femmes dans le besoin et briser le tabou des règles, a soumis un dossier à Unicode, l’organisation en charge de la validation des emojis dans le monde pour être afficher dans les smartphones.

émoticône “Règles”

A l’occasion de la journée internationale de la fille, célébrée chaque année le 11 octobre depuis 2012 et pilotée par les Nations Unies, l’association française Règles Élémentaires a décidé de braquer les projecteurs sur des sujets qu’elle considère comme tabous. Les Règles.

Comme l’a expliqué Maud Lebron, la directrice de l’association sur les entènnes de France Inter, il est temps de changer les choses. Pour en parler, il nous faut aussi des outils. […] Nous avons tous les animaux de la terre en émoji, mais bien que ce soit le quotidien de 16 millions de personnes en France, il n’y a pas un seul émoji qui représente vraiment cette période, a-t-elle dit.

Règles Élémentaires s’est associé à une agence de communication  pour créer un emoji “périodique” représentant une culotte ensanglantée. Cela reflète vraiment la réalité.Cet emoji étant beaucoup plus direct, peut favoriser la déstigmatisation et la déculpabilisation lorsque vous avez des taches de sang sur vos vêtements à cause des règles.

L’association a lancé une pétition appelant à la création d’emojis. Il est destiné au Consortium Unicode, une organisation privée à but non lucratif dont la mission est de valider les bibliothèques d’emoji des smartphones.

Il ne faut pas oublier que la menstruation n’est pas sale, pas taboue, elle est naturelle et affecte la vie des femmes, a poursuivi la militante sur France Inter. Elle rappelle que 50 000 personnes avaient déjà voté pour le même emoji dans un sondage envoyé par Unicode en 2017. Mais l’initiative avait été abandonnée sans raison.

Selon elle, le tabou entourant les menstruations est un obstacle dans la lutte contre la précarité menstruelle. En France, une femme sur trois déclare souffrir déjà de ce problème. Plus précisément, un quart des personnes interrogées par l’Ifop en 2021 se disent déjà obligées de ne pas utiliser une protection périodique et 19% disent déjà choisir entre l’achat de protections périodiques et un autre achat de première nécessité.

Print Friendly, PDF & Email

Nous recommandons

Laissez un commentaire

Enter Captcha Here : *

Reload Image

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Yoopya.fr est un portail web généraliste, il couvre un large éventail de catégories de contenu, y compris le divertissement, la politique, le sport, la santé, l'éducation, la science et la technologie, etc. Le top des actualités locales et mondiales dans la meilleure qualité journalistique possible. Nous connectons les utilisateurs via un service de webmail gratuit et innovant.

Voix de femmes: Adoption d’une émoticône “Règles” pour rendre les menstruations visibles