Un mystérieux monolithe est également apparu en Roumanie - Yoopya | Yoopya  "/>

 Home | A la Une | Insolite  

décembre 2, 2020 – 12:41 | Views: 36

La structure métallique est semblable à celle découverte mi-novembre aux États-Unis.

Monolithe
CAPTURE D’ÉCRAN / TWITTER / @TOPO_LIGIO | Un mystérieux monolithe a été découvert en Roumanie.

Après une apparition dans le désert de l’Utah aux États-Unis, suivie d’une mystérieuse évaporation dans la nature, un nouveau monolithe métallique a été découvert ce jeudi 26 novembre en Roumanie, relate ce matin le Daily Mirror. 

La structure métallique roumaine, qui ressemble fortement à celle du Utah, a été aperçue sur la colline de Batca Doamnei dans la ville de Piatra Neamnt. Elle se trouve à quelques mètres seulement du monument archéologique bien connu, la forteresse Petrodava Dacian située dans le nord-est du pays. Cette dernière avait été détruite par les Romains au deuxième siècle après J.-C. 

De plus, l’un des côtés du monument triangulaire fait face au mont Ceahlau, réputé localement comme étant la montagne sacrée. C’est l’une des plus célèbres de Roumanie. Elle est d’ailleurs considérée comme l’une des sept merveilles naturelles du pays.

Le monolithe d’environ 4 mètres de hauteur est constitué de métal sombre et couvert de ce qui semble être une série de cercles griffonnés comme le montre la vidéo ci-dessus. Il se trouve sur une propriété privée, mais nous ne savons toujours pas qui est le propriétaire du monolithe. Il se trouve dans une zone protégée qui est un site archéologique, a expliqué au Daily Mirror, la responsable de la culture et du patrimoine du Neamt, Rocsana Josanu. 

Des tentatives d’explications

De nombreux internautes ont noté les fortes similarités de ces deux découvertes aux monolithes extraterrestres accélérant les progrès de l’humanité dans le film de science-fiction 2001, l’Odyssée de l’espace, de Stanley Kubrick.

D’autres, quant à elles, ont relevé les ressemblances avec les œuvres du célèbre artiste défunt John McCracken. Ce dernier était passionné de science-fiction. Son fils, Patrick McCracken, a déclaré au Times que son père lui avait confié en 2002 qu’il aimerait placer ses œuvres dans des endroits perdus pour qu’elles soient découvertes plus tard.

Lire la suite de l’article sur huffingtonpost.fr

Print Friendly, PDF & Email

Source: huffingtonpost.fr

A LIRE AUSSI:

Leave a Reply

*

code

© 1413 Yoopya · Subscribe: RSS Twitter · Yoopya Francophone designed by Yoopya

Soutenez-nous!

Si vous aimez ce site, soutenez-nous en cliquant sur l’un de ces boutons!

Un mystérieux monolithe est également apparu en Roumanie