Ces trésors africains que les musées occidentaux refusent de rendre - Yoopya | Yoopya  "/>

 Home | A la Une | Afrique | Monde  

septembre 14, 2020 – 12:16 | Views: 26

Alors que les musées européens sont fortement critiqués suite aux manifestations de Black Lives Matter, les politiciens nigérians ont l’opportunité de façonner le destin des célèbres Bronzes du Bénin, écrit Barnaby Phillips, un expert en la matière.

Masque du Benin | Getty Images

Un débat qui occupe la scène depuis des années a atteint son point culminant. Beaucoup en Afrique, et ailleurs, disent que le temps est venu pour le retour des trésors culturels pillés pendant la colonisation.

Les Bronzes du Bénin – des milliers de sculptures et de gravures en laiton, en bronze et en ivoire – sont devenus des symboles très chargés d’injustice. Ils sont originaires de ce qui est aujourd’hui l’État d’Edo, dans le sud du Nigeria.

Volés par des soldats et des marins britanniques en 1897, la plupart se trouvent dans des musées occidentaux et des collections privées.

Le British Museum, qui possède quelque 950 bronzes du Bénin, a fait l’objet de critiques particulières pour son refus de les restituer, mais il n’est que l’un des nombreux musées qui luttent pour justifier la légitimité de sa collection.

Les rois Edo – l’obas – ont fait campagne pendant des décennies en vain pour que les bronzes du Bénin soient rendus.

Mais peu de gens en Occident ont pris au sérieux les demandes africaines de restitution. Les conservateurs occidentaux ont fait valoir que l’Afrique n’avait pas les ressources nécessaires pour s’occuper de ses trésors, mais aussi que les musées occidentaux n’avaient aucune obligation morale de réparer les dommages infligés pendant les décennies de colonisation.

Aujourd’hui, la situation a changé et, dans les coulisses, les choses ont bougé.

Depuis 2017, le groupe de dialogue sur le Bénin, qui réunit l’actuelle oba, le gouverneur de l’État d’Edo, le gouvernement nigérian et des musées d’Allemagne, des Pays-Bas, de Suède et du Royaume-Uni (dont le British Museum), travaille à un plan de compromis pour le retour de certains bronzes du Bénin au Nigeria.

Ils ont convenu que Benin City, la capitale de l’État d’Edo, accueillera un nouveau musée royal du Bénin.

Les musées européens se relaieront pour prêter (bien que certains puissent faire des dons) quelques centaines de bronzes du Bénin.

Lire la suite de l’article sur BBC Afrique

Print Friendly, PDF & Email

Source: bbc.com

A LIRE AUSSI:

Leave a Reply

*

code

© Yoopya · Subscribe: RSS Twitter · Yoopya Francophone designed by Yoopya

Soutenez-nous!

Si vous aimez ce site, soutenez-nous en cliquant sur l’un de ces boutons!

Ces trésors africains que les musées occidentaux refusent de rendre