Brigitte Macron ne veut pas que son mari soit volage comme Jupiter | Yoopya

 Home | A la Une | Actualités | Europe | Monde  

juin 14, 2017 – 12:08 | Views: 304

L’épouse du chef de l’Etat a donné une interview à la volée aux journalistes de l’émission Quotidien.

Brigitte Macron et Emmanuel Macron | leparisien.fr

Brigitte Macron et Emmanuel Macron | leparisien.fr

«Il y a une malédiction à l’Elysée ! Faîtes attention Mme Macron, les premières dames disparaissent souvent quelques mois après l’élection…» glisse un badaud à Brigitte Macron dans un sujet de l’émission «Quotidien» diffusée mardi soir sur TMC. La preuve s’il en est que les gens s’intéressent à l’avenir de l’épouse du chef de l’état.

Des caméras de l’émission de Yann Barthès ont suivi Brigitte Macron lors du week-end électoral de premier tour des législatives au Touquet. La suivant dans la rue, les journalistes gratte-poil de Quotidien ont obtenu quelques confidences à la volée plutôt savoureuses, et ce après avoir confié qu’elle n’avait «rien appris» dans l’Express consacré à la «Macromania».

Brigitte Trogneux, de son nom de jeune fille, est ensuite revenue sur le terme à la mode. «Le « président jupitérien », j’entends beaucoup ça. Je suis une adepte de Jupiter, mais je suis très contente qu’il ne se conduise pas comme Jupiter», a-t-elle commenté faisant référence au caractère volage du dieu latin. A la question «quelle déesse seriez vous ?», elle répond qu’elle ne serait pas «Junon, parce qu’elle était redoutable, c’est une Virago (ndlr, une femme qui a l’allure et les manières d’un homme)». «Je ne sais pas quelle déesse il a réussi à garder», commente-t-elle aussi suscitant les rires du public qui regarde la séquence.

«Personne n’est parfait»

«Je ne sais pas si jupitérien est un mot qui parle aux gens, on ratiocine à toujours dire la même chose (ndlr,on se perd en raisonnement)», ajoute-t-elle. Lorsque elle se balade dans les rues du Touquet avec ses deux gardes du corps, Brigitte Macron répond aussi à une question sur la blague douteuse faite par son mari au début du mois au sujet des kwassa-kwassa à Mayotte. «Personne n’est parfait», a répondu la première dame cinéphile citant la dernière réplique d’un de ses films préférés, «Certains l’aiment chaud» de Billy Wilder.

Lire la suite de l’article sur leparisien.fr

Print Friendly, PDF & Email

A LIRE AUSSI:

Leave a Reply

© 2019 Yoopya · Subscribe: RSS Twitter · Yoopya Francophone designed by Yoopya

Brigitte Macron ne veut pas que son mari soit volage comme Jupiter