Mes 8 contre-vérités sur la grossesse et la maternité | Yoopya

 Home | A la Une | Santé  

janvier 15, 2018 – 10:22 | Views: 122

J’aimerais pourtant que cessent ces clichés à la noix qui passent de génération en génération sans prendre une ride.

Femme enceinte

Femme enceinte / Peopleimages via Getty Images

Comme nombre d’entre vous, j’ai entendu beaucoup de conneries choses pendant ma grossesse puis en devenant maman. De conseils en prédictions, chacun y est allé de son petit commentaire (sans que je n’ai rien demandé évidemment, ça va de soi). Aujourd’hui, j’ai envie de vous dresser l’inventaire de mes contre-vérités.

1 – Etre enceinte d’une fille rend plus malade que lorsqu’il s’agit d’un garçon

Je ne peux pas comparer n’ayant qu’un enfant mais si j’en crois le retour d’expérience de Kate Midlleton, elle en a bien bavé pour chacune de ses grossesses et à ce que je sache, elle a déjà un garçon ET une fille.

2 – Avoir un gros ventre durant sa grossesse signifie avoir un garçon

Car les garçons, c’est bien connu, c’est plus grand et plus fort que les filles. Ouais, bah moi, j’avais un ventre é-nor-me. A sept mois de grossesse, tous ceux que je croisais voulaient me faire accoucher dans l’heure. Le professeur de la maternité se demandait même si je n’attendais pas des jumeaux, puis devant ma réponse négative, a vérifié que j’avais bien fait le dépistage de diabète de grossesse… C’est vous dire le volume de mon bidou. En fait, ma fille était juste un gros bébé qui était estimée à terme à 4 kilos. Pour la petite anecdote, je pesais moi-même 4kgs 130 à la naissance pour 52 cm. Les chiens ne font pas des chats comme on dit.

A LIRE AUSSI:   Trump envisage une grâce posthume pour Mohamed Ali

3- Les femmes enceintes ont des envies de fraise ou d’autres envies d’ailleurs

Je sais que c’est le cas de nombre de femmes mais moi, je n’ai jamais eu au cours de ces 9 mois d’envies particulières. J’étais en revanche frustrée de ne pouvoir manger mon fromage préféré (#saintnectaireaddict) mais c’est un autre sujet.

4 – Un enfant est toujours malade en collectivité

J’en ai déjà parlé dans mon article appelé Enfant toujours malade en crèche, mythe ou réalité. De mon expérience et je touche du bois pour que ça perdure, ce n’est pas systématique.

5 – Les garçons sont plus grands que les filles

Bah non, pas toujours. La preuve, ma fille dépasse tous les enfants de son âge à la crèche.

6 – Les filles sont des pipelettes

OK je l’avoue, j’étais une grosse pipelette. Mais Papounet aussi! Alors ça fait un point partout. Par contre, je vais pas vous mentir, on flippe un peu que notre fille nous ressemble. Et on se prépare déjà aux commentaires de ses futurs livrets scolaires…(grosse pression)

7 – Les filles marchent plus tôt que les garçons et en bonus, on dit même que c’est plus facile lorsqu’elles sont fines

Encore pas d’accord. Le premier enfant qui a marché à la crèche était le garçon le plus grand et le plus costaud de la section. Et vlan, dans les dents. Ma fille, la plus élancée, fut la dernière (elle avait 15 mois). Pour la petite anecdote, je connais même une petite fille qui ne marchait pas à deux ans. Le pédiatre a rassuré ses parents en leur disant dixit: Votre fille va très bien, c’est juste une grosse feignasse. LOL La petite fille a aujourd’hui 3 ans et gambade sans problème.

A LIRE AUSSI:   10 réflexes nutrition pour retrouver un ventre plat

Lire la suite sur huffingtonpost.fr

Print Friendly, PDF & Email

Article from: huffingtonpost.fr

Étiquettes : , ,

A LIRE AUSSI:

Leave a Reply

© 2018 Yoopya · Subscribe: RSS Twitter · Yoopya Francophone designed by Yoopya

Mes 8 contre-vérités sur la grossesse et la maternité