A la Une Actualités Afrique

Soudan: Des soldats de la paix éthiopiens expulsés vers un camp de réfugiés

Les autorités soudanaises ont expulsé ce dimanche environ une trentaine de soldats de la paix éthiopiens, travaillant sur la mission des Nations Unies au Darfour, vers un camp de réfugiés, a rapporté l’agence de presse officielle.

Ethiopian refugees line up for food at Um Rakuba camp in Sudan. Some 50,000 have crossed the border to escape the conflict in Tigray © Baz Ratner/Reuters

Al-Fateh Ibrahim Mohammed, chef de l’agence pour les réfugiés dans la province du Darfour Nord, a déclaré que les troupes faisaient partie des 120 forces éthiopiennes de l’ethnie tigréenne, qui ont demandé l’asile au Soudan après la fin de leur séjour au début de l’année, selon l’agence de presse SUNA. .

Il a déclaré que les troupes, dont 14 femmes, avaient refusé de rentrer après avoir été rappelées par leur pays d’origine, l’Éthiopie, de peur d’être détenues par le gouvernement fédéral à Addis-Abeba.

Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed mène une guerre dévastatrice depuis novembre contre le gouvernement régional du Tigré, affirmant que les forces tigrées avaient attaqué une base militaire.

Le conflit du Tigray a été marqué par des massacres, des viols collectifs, des expulsions et des famines forcées. Le secrétaire d’État américain Antony Blinken a affirmé en mars qu’un «nettoyage ethnique» avait eu lieu au Tigray.

Les autorités fédérales d’Addis-Abeba ont également emmené des milliers de Tigréens, y compris des hauts responsables militaires, dans des centres de détention à travers l’Éthiopie, accusés d’être des traîtres, selon un rapport d’Associated Press.

Le porte-parole des Nations Unies, Farhan Haq, a déclaré à l’AP le mois dernier qu’un certain nombre d’Éthiopiens de la mission de maintien de la paix des Nations Unies au Darfour «recherchaient une protection internationale» alors que plusieurs centaines de soldats étaient rapatriés.

Mohammed, le responsable des réfugiés soudanais, a déclaré que le Soudan avait déporté dimanche au moins 33 soldats de la capitale provinciale du Darfour du Nord, el-Fasher, vers un camp de réfugiés dans la province orientale de Kassala, à la frontière avec l’Éthiopie. Au moins 31 autres quitteraient el-Fasher lundi, a-t-il ajouté.

Les troupes allaient rejoindre des dizaines de milliers de réfugiés éthiopiens qui ont fui le conflit du Tigré vers le Soudan voisin.

Print Friendly, PDF & Email

Nous recommandons

Laissez un commentaire

Enter Captcha Here : *

Reload Image
* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Yoopya.fr est un portail web généraliste, il couvre un large éventail de catégories de contenu, y compris le divertissement, la politique, le sport, la santé, l'éducation, la science et la technologie, etc. Le top des actualités locales et mondiales dans la meilleure qualité journalistique possible. Nous connectons les utilisateurs via un service de webmail gratuit et innovant.

Soudan: Des soldats de la paix éthiopiens expulsés vers un camp de réfugiés