Une faille de sécurité sert d’excuse à Google pour fermer Google+, son réseau social fantôme | Yoopya

 Home | Internet | Sécurité | Technologie  

octobre 10, 2018 – 1:15 | Views: 32

Alphabet, la maison-mère de Google, a pris la décision de fermer Google+ d’ici 10 mois suite à une énorme faille de sécurité. Celle-ci n’a a priori pas été exploitée alors qu’elle concernait un très grand nombre d’utilisateurs.

Google+ | frandroid.com

En 2011, alors que Facebook vivait une success-story sans précédent, Google a voulu également profiter d’une telle popularité en lançant son propre réseau social : Google+. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela a été un cuisant échec. Cette plateforme n’a jamais su attirer un public conséquent et son nom a souvent été associé à l’idée d’un désert inhabité.

Sauf que Google+ continuait de survivre malgré tout depuis toutes ces années. Mais voilà que la firme de Mountain View s’est trouvé une parfaite excuse pour fermer son réseau social en y découvrant une gigantesque faille de sécurité. C’est en effet ce que révèle le Wall Street Journal — repris par 9to5Google.

Fermeture permanente de Google+

Le média américain nous apprend qu’au printemps dernier, Google a mis le doigt sur une faille de sécurité mettant en péril les données privées de centaines de milliers d’utilisateurs de Google+ — et je ne pense pas trop m’avancer en affirmant que nous sommes nombreux à posséder un compte Google+ même s’il est inactif. Mais que l’on se rassure, le géant du web n’a pas repéré, à ce jour, la moindre utilisation malveillante des données exposées.

Le Wall Street Journal affirme que Google n’a pas souhaité communiquer publiquement sur ce problème. Néanmoins, on peut également lire que cet incident a provoqué une série de mesures prises par Alphabet (maison-mère de Google) en interne portant sur la confidentialité des données des internautes. Celles-ci « comprennent la fermeture permanente de toutes les fonctionnalités dédiées au grand public de Google+ », affirment les sources.

A LIRE AUSSI:   Avec cette option de Google Maps, vous n'oublierez plus jamais où est garée votre voiture

Encore 10 mois à vivre maximum

Si un développeur tiers avait découvert ce bug logiciel, il aurait pu accéder aux noms complets, adresses email, dates de naissance, sexes, photos de profil, lieux de résidence, emplois ou encore statuts relationnels des utilisateurs de Google+ pendant une période allant de 2015 à mars 2018. Les numéros de téléphone, les messages envoyés ou les agendas des personnes touchées n’ont pas été impactés.

L’arrêt progressif de l’interface utilisateur de Google+ aura lieu dans les dix prochains mois. En août 2019, l’application web et mobile ne sera plus disponible pour quiconque. Toute la partie du réseau social dédiée aux entreprises (pour avoir un réseau interne par exemple) continuera d’exister.

Print Friendly, PDF & Email

Article from: frandroid.com

Étiquettes : ,

A LIRE AUSSI:

Leave a Reply

© 1790 Yoopya · Subscribe: RSS Twitter · Yoopya Francophone designed by Yoopya

Une faille de sécurité sert d’excuse à Google pour fermer Google+, son réseau social fantôme