Environnement

337 baleines se sont échouées sur les côtes de la Patagonie chilienne

ENVIRONNEMENT – Plus de 300 baleines ont été trouvées mortes dans un fjord isolé de la Patagonie chilienne, à l’extrême sud du pays, ce qui pourrait constituer l’un des plus grand échouage de cétacés jamais constaté, ont annoncé mardi 1er décembre des chercheurs.

CHILE-WHALES-BEACHED-FILE
(FILE) Handout photo released by the Huinay Scientific Field Station of sei whales beached at the Gulf of Penas, Chile on April 21, 2015. More than 300 whales have been found washed up in a remote inlet in Patagonia in southern Chile in one of the largest die-offs on record, researchers said on December 01, 2015. AFP PHOTO / HUINAY SCIENTIFIC FIELD STATION / VRENI HAUSSERMANN RESTRICTED TO EDITORIAL USE-MANDATORY CREDIT AFP PHOTO / HUINAY SCIENTIFIC FIELD STATION / VRENI HAUSSERMANN-NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS-DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS / AFP / HUINAY SCIENTIFIC FIELD STATION / VRENI HAUSSERMANN

C’était une vision apocalyptique. Je n’avais rien vu de semblable, a déclaré à l’AFP Vreni Häussermann, la directrice du centre scientifique Huinay, qui a participé à l’expédition ayant trouvé les baleines échouées. Ces chercheurs ont mis en place cette expédition après la découverte en avril d’une vingtaine de baleines d’une espèce protégée qui avaient été trouvées mortes dans cette région du Chili, à quelques 2000 km au sud de la capitale, Santiago.

Ces premières baleines appartenaient à l’espèce protégée Sei, autrefois très prisée par la pêche et qui peut mesurer jusqu’à 16 mètres de long et peser 30 tonnes. Lors d’un vol de reconnaissance, réalisé en juin au-dessus de la zone par cette équipe de scientifiques, ils ont pu observer un nombre bien plus élevé de cétacés morts.

Nous avons pu compter 337 baleines mortes, en incluant les cadavres et les squelettes, a déclaré Vreni Häussermann à l’AFP. Outre le survol, des photos aériennes et satellites ont été utilisées pour parvenir à ce total. Il y a encore de nombreuses zones que nous n’avons pas pu atteindre, il est donc probable qu’il y ait davantage de baleines mortes, a ajouté Häussermann.

Aucune blessure apparente

L’endroit où ont été trouvées les baleines est un fjord très difficilement accessible. Les causes de ce phénomène d’échouage massif, qui pourrait être l’un des plus important jamais enregistré par des scientifiques, seront expliquées prochainement dans la revue National Geographic, qui a financé le survol.

Lire la suite de l’article sur huffingtonpost.fr

Print Friendly, PDF & Email

Nous recommandons

Laissez un commentaire

Enter Captcha Here : *

Reload Image

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Yoopya.fr est un portail web généraliste, il couvre un large éventail de catégories de contenu, y compris le divertissement, la politique, le sport, la santé, l'éducation, la science et la technologie, etc. Le top des actualités locales et mondiales dans la meilleure qualité journalistique possible. Nous connectons les utilisateurs via un service de webmail gratuit et innovant.
Créer votre E-mail: Anti Spam-Virus - mail2SMS

337 baleines se sont échouées sur les côtes de la Patagonie chilienne