Togo : à Lomé, la police disperse une manifestation d’opposants à Faure Gnassingbé | Yoopya

 Home | A la Une | Actualités | Afrique  

novembre 21, 2014 – 6:52 | Views: 303

Des milliers d’opposants ont manifesté vendredi près de l’Assemblée nationale, à Lomé. Ils ont été dispersé par les tirs de gaz lacrymogène de la police.

Lome

Lors d’une précédente manifestation de l’opposition togolaise, le 22 août 2012 à Lomé. © AFP

Des milliers de partisans de l’opposition, qui entendaient protester contre le régime du président Faure Gnassingbé, ont tenté vendredi 21 novembre de marcher vers l’Assemblée nationale. Ils ont été repoussés par des gendarmes déployés à environ 400 mètres du bâtiment officiel, qui ont fait usage de gaz lacrymogènes.

Les autorités avaient interdit aux manifestants de s’approcher des environs du Parlement. Certains d’entre eux brandissaient des pancartes comme « 50 ans au pouvoir, ça suffit ! », ou « Deux mandats, ça suffit ! ».

« Mettre la pression sur le gouvernement »

L’intervention des forces de l’ordre a dispersé la plus grande partie des protestataires, dont quelques-uns ont incendié des pneus. Le calme est cepndant rapidement revenu dans la capitale togolaise. « Nous sommes dans la rue pour mettre la pression sur le gouvernement, et pour s’assurer que les réformes politiques vont bien être mises en oeuvre avant l’élection présidentielle de 2015 », a déclaré l’opposant Jean-Pierre Fabre, président de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), qui devait rencontrer samedi en fin de matinée le président Gnassingbé.

Porté au pouvoir par l’armée à la mort de son père, le général Gnassingbé Eyadéma, qui avait gouverné le pays pendant 38 ans, Faure Gnassingbé a remporté en 2005 et 2010 des scrutins présidentiels dont les résultats ont été contestés par l’opposition. À l’approche de la présidentielle de 2015, l’opposition veut l’empêcher de briguer un troisième quinquennat mais dispose de peu de moyens de pression et peine à s’exprimer d’une seule voix. En juin, les députés avaient rejeté un projet de loi en ce sens.

A LIRE AUSSI:   Un nouvel indice dans le mystère des araignées volantes: l'électricité

Print Friendly, PDF & Email

Article from: jeuneafrique.com

Étiquettes : , , ,

A LIRE AUSSI:

Leave a Reply

© 2018 Yoopya · Subscribe: RSS Twitter · Yoopya Francophone designed by Yoopya

Togo : à Lomé, la police disperse une manifestation d’opposants à Faure Gnassingbé