Les missiles arrivent: Donald Trump menace la Syrie de nouvelles frappes | Yoopya

 Home | A la Une | Actualités | Amérique | Monde  

avril 11, 2018 – 12:22 | Views: 23

Cette menace fait suite à l’attaque chimique présumée dans la ville insurgée de Douma.

Donald Trump | MARK WILSON / CONSOLIDATED / AFP

Tiens-toi prête, Russie, les missiles arrivent. Les mots sont signés du président des Etats-Unis. Dans un tweet, Donald Trump avertit Moscou de frappes imminentes contre la Syrie après l’attaque chimique présumée dans la ville insurgée de Douma. Les Russes ne doivent pas être les partenaires d’un animal qui tue son peuple avec des gaz, a continué Trump dans un tweet, en faisant allusion au président syrien, Bachar Al-Assad, et à l’attaque chimique présumée de samedi soir.

La réaction de Moscou n’a pas tardé. Les missiles américains doivent viser les terroristes et non le gouvernement légitime syrien, a réagi une porte-parole du ministère des Affaires étrangères russe, Maria Zakharova. L’idée serait-elle d’effacer rapidement les traces de provocations par des frappes de missiles intelligents, et les inspecteurs n’auront plus rien à trouver en termes de preuves ?

Nos relations avec la Russie est pire aujourd’hui qu’elle ne l’a jamais été, et cela inclut la guerre froide, a encore rebondi le président américain, dans un nouveau message. Il n’y a pas de raison à cela. La Russie a besoin qu’on l’aide sur son économie, ce qui devrait être très facile à faire, et nous avons besoin que toutes les nations travaillent ensemble. Arrêtons la course aux armements ?

Print Friendly, PDF & Email
The following two tabs change content below.
A LIRE AUSSI:   Le Portugal et l'Irlande du Nord qualifiés pour l'Euro 2016, l'Allemagne battue

Article from: francetvinfo.fr

A LIRE AUSSI:

Leave a Reply

© 2018 Yoopya · Subscribe: RSS Twitter · Yoopya Francophone designed by Yoopya
Close
Merci de soutenir notre site internet
En cliquant sur l'un de ces boutons, vous aidez notre site à s'améliorer

Les missiles arrivent: Donald Trump menace la Syrie de nouvelles frappes