Buhari confirme la guerre du Nigeria contre la corruption - Yoopya | Yoopya

 Home | A la Une | Actualités | Afrique | Monde  

juillet 13, 2020 – 11:47 | Views: 34

Le président du Nigeria, Muhammadu Buhari, a réagi publiquement, pour la première fois, à la suspension du chef de l’agence de lutte contre la corruption du Nigeria.

Muhammadu Buhari
Le président nigérian Muhammadu Buhari | Getty Images

Le président Buhari a déclaré que la suspension d’Ibrahim Magu est une indication que la lutte contre la corruption au Nigeria est réelle et active, selon une déclaration publiée par un porte-parole.

Parlant de l’importance de la responsabilité et de la transparence, le président Buhari a déclaré que les Nigérians doivent se rendre compte qu’ils seront tenus responsables.

Il a déclaré que la suspension du patron de la Commission des crimes économiques et financiers permettra à l’agence de lutte contre la corruption de poursuivre son travail, sans le nuage d’une enquête … au-dessus de sa tête.

M. Magu a été arrêté lundi suite à des allégations d’abus de pouvoir. Il est accusé d’avoir volé de l’argent que son agence de lutte contre la corruption avait confisqué au cours de ses opérations.

Les autorités avaient auparavant nié son arrestation.

L’enquête est en cours mais les médias locaux rapportent que M. Magu a nié toutes les allégations.

Le Président Buhari a déclaré que M. Magu a la possibilité de se défendre et de répondre à toutes les allégations portées contre lui.

La lutte contre la corruption a été l’une des principales promesses de campagne du président Buhari lors des élections de 2015 et 2019.

Mais les critiques affirment qu’il faut davantage de condamnations de haut niveau.

Print Friendly, PDF & Email
A LIRE AUSSI:   Après les rumeurs sur le pape, le Vatican crie au complot

Source: bbc.com

A LIRE AUSSI:

Leave a Reply

*

code

© Yoopya · Subscribe: RSS Twitter · Yoopya Francophone designed by Yoopya

Soutenez-nous!

Si vous aimez ce site, soutenez-nous en cliquant sur l’un de ces boutons!

Buhari confirme la guerre du Nigeria contre la corruption