Russie: Brittney Griner la star américaine du basket féminin condamnée à 9 ans de prison

Brittney Griner

Elle a été arrêtée en février dans un aéroport de Moscou à quelques jours de l’offensive de la russe en Ukraine, plongeant la double championne olympique dans la crise géopolitique qui oppose la Russie aux États-Unis.

La star de la WNBA Brittney Griner (Credit Image: © Mikhail Tereshchenko/TASS via ZUMA Press)

Ce jeudi 4 août, elle est condamnée à 9 ans de prison, assortie d’une amende de  un million de roubles par un tribunal russe pour trafic de drogue par ce qu’elle détenait une vapoteuse contenant du liquide de cannabis lors de son arrestation.

Le président américain Joe Biden a qualifié cette lourde peine d’inacceptable, ouvrant la voie à un possible échange de prisonniers entre Moscou et Washington.

La juge Anna Sotnikova a déclaré que le tribunal a reconnu la prévenue coupable de possession illégale et de trafic d’une quantité importante de drogue. Mais Brittney Griner, âgée de 31 ans nie toute contrebande et dénonce un verdict absolument insensé.

C’est avec le visage baissé et enfermée dans la cage dévolue aux accusés dans la salle d’audience que la basketteuse a écouté l’énoncé de la juge.

Le président américain Joe Biden, dans un communiqué a demandé à la Russie de la libérer immédiatement afin qu’elle puisse retrouver les siens. Ajoutant s’engagé à travailler sans relâche et à explorer toutes les voies possibles afin d’œuvrer à sa libération.

Les deux pays négocient un échange de prisonniers dont la joueuse pourrait faire partie. Selon plusieurs médias américains, il s’agirait d’échanger un célèbre trafiquant d’armes russe détenu aux États-Unis, Viktor Bout, contre Brittney Griner et Paul Whelan, un Américain détenu en Russie.

Brittney Griner est considérée comme l’une des meilleures basketteuses au monde. 

La joueuse des Phoenix Mercury était venue en Russie pour jouer pendant l’intersaison américaine, une pratique courante pour les basketteuses de WNBA qui gagnent souvent mieux leur vie à l’étranger qu’aux États-Unis.

Je n’ai jamais voulu faire de mal à qui que ce soit, je n’ai jamais eu l’intention de mettre la population russe en danger, ni de violer la loi ici , a déclaré Brittney Griner ce jeudi. 

Related posts

Coup d’état au Burkina Faso : le MPSR recentre ses objectifs

La Russie accorde la citoyenneté à Edward Snowden

77ème Assemblée générale des Nations Unies: Le discours complet du premier ministre malien par interim