États-unis: le chantier du futur centre Obama suspendu après la découverte d’un symbole raciste

Barack et Michelle Obama

Une corde de pendu a été retrouvée à l’emplacement du futur “Barack Obama Presidential Center” à Chicago, selon les initiateurs du projet.

Barack et Michelle Obama | AFP

Une corde en forme de nœud coulant est un symbole du racisme évoquant le lynchage de milliers d’Afro-Américains à la fin du 19e et au début du 20e siècle. La construction s’est donc arrêtée. 

Il faut savoir qu’aux États-Unis, Ce symbole représente une grande violence.

La Lakeside Alliance, une alliance d’entrepreneurs noirs, initiatrice du projet, a déclaré dans un communiqué de presse : Nous sommes consternés que cela ait pu se produire sur notre chantier et offrons une récompense de 100 000 dollars pour aider à retrouver les responsables. Nous ne tolérons pas le racisme et la haine a déclaré la l’organisation, ajoutant qu’elle avait suspendu son chantier pour une séance de sensibilisation avec ses équipes.

La haine n’a pas sa place dans l’Illinois, a commenté sur Twitter le gouverneur démocrate des Grands Lacs, J.B. Pritzker. Cette corde est plus qu’un symbole de racisme. C’est un rappel brutal de la violence et de la terreur auxquelles sont confrontés les Noirs américains depuis des siècles, a-t-il ajouté.

Images de la future bibliothèque présidentielle Barack Obama | (Todd Williams Billie Tsien Architects)

Le futur Obama Presidential Center comprendra un musée consacré à la carrière de l’ancien président démocrate (2009-2017), une bibliothèque, des salles de classe, des salles de conférence, un terrain de basket et une aire de jeux. Lancé en août 2021, le site est situé à Jackson Park sur les rives du lac Michigan, dans un quartier défavorisé du South Side. C’est là que l’ancien président a débuté sa carrière de militant associatif et que l’ancienne premiere dame, Michelle Obama a grandi. 

Related posts

Samsung Unpacked 2023: découvrir en exclusivité les Galaxy S23 et Book3

Starlink désormais disponible au Nigeria, premier pays africain à recevoir le service

Burkina Faso/France: Paris rappelle son ambassadeur pour consultations