L’Arabie saoudite projette envoyer une femme astronaute dans l’espace en 2023

Saudi Arabia's Prince Sultan bin Salman

L’Arabie saoudite a annoncé jeudi le lancement d’un programme de formation dans le but d’envoyer ses propres astronautes, dont une femme, dans l’espace l’année prochaine. 

Saudi Arabia’s Prince Sultan bin Salman talks at the Global Aerospace Summit in Abu Dhabi, United Arab Emirates about his 1985 experience as the first Arab and Muslim to travel to space aboard NASA’s Discovery shuttle, March 8, 2016. Saudi Arabia announced Thursday, Sept. 22, 2022, plans to launch a training program with the goal of sending its own astronauts, including a woman, into space next year. The kingdom is actively promoting science and technology as part of its wide-ranging Vision 2030 plan to overhaul its economy and reduce its dependency on oil. (AP Photo/Aya Batrawy, File)

Le royaume promeut activement la science et la technologie dans le cadre de son vaste plan Vision 2030 visant à restructurer son économie et à réduire sa dépendance au pétrole. 

Le projet, défendu par le puissant prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane, appelle également à une plus grande intégration des femmes dans la main-d’œuvre du pays musulman conservateur. 

Il faut se rappeler que l’Arabie saoudite a levé l’interdiction de conduire imposée aux femmes en 2018. 

Le programme des astronautes saoudiens, qui fait partie intégrante de l’ambitieuse Vision 2030 du Royaume, enverra des astronautes saoudiens dans l’espace pour aider à mieux servir l’humanité, a déclaré la Commission spatiale saoudienne dans un communiqué. 

L’un des astronautes sera une Saoudienne, dont la mission dans l’espace représentera une première historique pour le Royaume.

Le premier Arabe ou musulman à voyager dans l’espace fut le prince Sultan bin Salman d’Arabie saoudite, demi-frère du prince héritier et pilote de l’armée de l’air qui faisait partie de l’équipage de sept membres de la mission Discovery de la NASA en 1985. Il a ensuite servi comme chef de la Saudi Space Commission de 2018 jusqu’à l’année dernière, date à laquelle il a été nommé conseiller du roi Salman. 

Les Émirats arabes unis voisins ont le premier programme spatial du monde arabe, après avoir lancé une sonde sur l’orbite de Mars en février 2021. Les Émirats arabes unis prévoient de lancer leur premier rover lunaire en novembre. Si la mission lunaire réussit, les Émirats arabes unis et le Japon, qui fournit l’atterrisseur, rejoindraient les rangs des États-Unis, de la Russie et de la Chine en tant que nations ayant mis un vaisseau spatial sur la surface lunaire.

Source: Associated Press

Related posts

Burkina Faso: les autorités de la transition suspendent RFI de diffusion sur toute l’étendue du territoire

Couple: Accord trouvé entre Kim Kardashian et Kanye West, 200.000 dollars par mois en pension alimentaire

États-unis: une vingtaine de tornades frappent le sud du pays, causant d’importants dégâts