Plus de 150 perquisitions dans les milieux islamistes, des armes saisies | Yoopya

 Home | A la Une | Actualités | Europe  

novembre 16, 2015 – 8:53 | Views: 240

ATTENTATS DE PARIS – Des dizaines de perquisitions ont été menées dans les milieux islamistes en France, a-t-on appris ce lundi 16 novembre. Selon les informations de RTL confirmées par des sources policières à l’AFP, des perquisitions ont notamment eu lieu à Lille, Roubaix ou Lyon. Un pistolet mitrailleur, un pain de plastique ainsi qu’une kalachnikov et un lance-roquettes ont été saisis.

Manuel Valls

Série de perquisitions anti-terroristes à Bobigny, Toulouse et Grenoble (photo: des policiers du Raid à Nice en avril) | AFP

Les résultats d’une perquisition dimanche soir à Bobigny (Seine-Saint-Denis) n’avaient pas été communiqués dans l’immédiat. Le contrôle, les contrôles, à nos frontières ont été rétablis. C’est ce contrôle qui doit bien sûr être le plus efficace possible. Il y a ces contrôles, il y a les perquisitions administratives que nous sommes en train de mener, qui ont été menées cette nuit. Plus de 150 perquisitions administratives ont été menées et ça va continuer, a déclaré le Premier ministre sur RTL.

Un arsenal de guerre saisi à Lyon

Plusieurs dizaines de perquisitions, sans lien direct avec l’enquête sur les attentats de Paris, se sont déroulées depuis dimanche soir dans des quartiers populaires de France, dont une trentaine en région parisienne, a-t-on appris par ailleurs.

Comme le rapporte France Inter, d’autres perquisitions ont aussi été conduites dans le cadre de l’état d’urgence à Toulouse, Grenoble et à Jeumont, dans le Nord Pas de Calais. Selon Le Dauphiné Libéré, des armes auraient été saisies et six interpellations effectuées à Grenoble. Selon i-Télé, les perquisitions concernent des personnes fichées ou en tout cas connues pour leur radicalisation.

Au moins trois personnes ont été placées en garde à vue à Toulouse, après une perquisition conduite dans le cadre de l’état d’urgence, dans la nuit du dimanche 15 au lundi 16 novembre, dans un quartier toulousain où a vécu Mohamed Merah, a-t-on appris auprès du parquet.

Cette opération de prévention s’inscrit dans le cadre de la lutte antiterroriste et non pas dans celui de l’enquête sur les attentats de Paris. Elle s’est déroulée en plusieurs lieux de La Reynerie, dans le quartier toulousain du Mirail, où a vécu l’islamiste Mohamed Merah.

 Lire la suite sur huffingtonpost.fr

Print Friendly, PDF & Email

Article from: huffingtonpost.fr

A LIRE AUSSI:

Leave a Reply

© 2019 Yoopya · Subscribe: RSS Twitter · Yoopya Francophone designed by Yoopya

Soutenez-nous!

Si vous aimez ce site, soutenez-nous en cliquant sur l’un de ces boutons!

Plus de 150 perquisitions dans les milieux islamistes, des armes saisies