L’Arabie saoudite et ses alliés chargent encore le Qatar | Yoopya

 Home | A la Une | Actualités | Asie | Monde  

juin 9, 2017 – 11:41 | Views: 258

Ils ont publié vendredi une liste des personnes et organisations liées, selon eux, à des activités terroristes. Face à ces accusations, Doha reste ferme.

Les rois Arabie saoudite et du Bahrein

Les rois d’Arabie saoudite (à gauche) et du Bahrein (à droite) ensemble à Jeddah, le 7 juin, aux premières loges dans la crise contre le Qatar – AFP BANDAR AL-JALOUD

La pression ne redescend pas. Quelques jours après avoir rompu de façon spectaculaire leurs relations diplomatiques avec le Qatar , l’Arabie saoudite et ses alliés ont publié vendredi une liste de personnes et organisations qui seraient liées à des activités terroristes soutenues, selon eux, par le riche Etat gazier.

Les personnes et les organisations figurant sur cette liste sont liées au Qatar et sont au service d’un programme politique suspect du Qatar, indique le communiqué commun de l’Arabie saoudite, des Emirats et de Bahreïn, pays du Golfe voisins du Qatar, ainsi que de l’Egypte. Cela démontre que le Qatar affirme d’un côté lutter contre le terrorisme alors que d’un autre il soutient, finance et héberge des organisations terroristes, ajoute la même source.
Financeurs du terrorisme

D’un commun accord, les quatre pays ont répertorié sur cette liste 59 personnes et 12 entités, précise le communiqué commun, affirmant qu’ils ne ménageront pas leurs efforts pour les pourchasser. Cette liste contient au moins deux noms, déjà cités au plan international, comme étant des financeurs du terrorisme et contre lesquels le Qatar a pris des mesures, selon un récent rapport du département d’Etat américain.

Lire la suite sur lesechos.fr

Print Friendly, PDF & Email

Article from: lesechos.fr

Étiquettes : , , ,

A LIRE AUSSI:

Leave a Reply

© 2019 Yoopya · Subscribe: RSS Twitter · Yoopya Francophone designed by Yoopya

Soutenez-nous!

Si vous aimez ce site, soutenez-nous en cliquant sur l’un de ces boutons!

L’Arabie saoudite et ses alliés chargent encore le Qatar